Accueil   FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés



 Let's Dance ! 
Test[WoW]: Objet World of Wracraft[WoW]: Objet World of Wracraft
 
 
by Sami

[Série] Battlestar Galactica

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Français - Notre Passion Index du Forum -> Informatique G3 : Le Forum -> Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alex


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 2
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Jeu 21 Oct - 22:45 (2010)    Sujet du message: [Série] Battlestar Galactica Répondre en citant

Petit rappel historique pour commencer : Battlestar Galactica est une série télévisée anglo-canado-américaine de science-fiction créée par Ronald D. Moore qui s’est inspiré d’une ancienne série de 1978 de Glen A. Larson.

L’histoire se déroule dans un monde totalement futuriste où les humains et les robots coexistent. Ces robots humanoïdes, les Cylons, ont été créés par les humains avec lesquels ils étaient en conflit permanent mais ils ont disparu de l’univers connu. Durant cette trêve, qui aura duré 40 longues années, les  humains se sont répartis sur 12 planètes surnommées « les Douze Colonies de Kobol ». Ils ont développé un commerce grâce à de gigantesques vaisseaux spatiaux et ont oublié les Cylons de même que la « Grande Guerre ». Un vaisseau, qui a justement et loyalement combattu durant cette fameuse grande guerre, est sur le point d’être transformé en musée. A ce moment-là, les Cylons décident de réapparaître, plus puissants que jamais. Ils atomisent les 12 colonies simultanément, à l’aide d’un virus qui court-circuite toutes les défenses humaines. Seul le vieux vaisseau de guerre Galactica a pu échapper au virus et s’enfuir avec quelques vaisseaux civils, ayant donc à leur bord les seuls survivants de l’espèce humaine ! Traquée par les Cylons, la flotte a le moral au plus bas lorsque l’espoir renait quand les humains découvrent l’existence d’une treizième colonie (« la Terre ») grâce aux textes sacrés de la « Pitie » (une sorte de Bible). Dès cette découverte, ils se mettent en quête de cette fameuse terre promise.
Voilà pour ce « court » résumé car Battlestar Galactica est tout sauf pauvre au iveau du contenu !

Une familiarité déconcertante
C’est vrai, Battlestar Galactica ne « choque » pas les yeux avec des petits bonshommes verts, des créatures difformes ou des paysages plus étranges les uns que les autres. La SF (Science-fiction) n’est pas transcendante mais est-ce bien grave ? Pour les « Geek » peut-être mais dans Battlestar, les concepteurs de la série traitent de problèmes bien réels qui ne sont pas envisagés superficiellement !  En effet, entre politique, coups d'états militaires,  terrorisme,  marché noir et même religion, tout y passe ! Une série qui n'a donc finalement plus de « SF spatiale » que le qualificatif erroné !

Un Deus ex Machina ?
L’histoire d’un peuple anéantissant au niveau intergalactique plus de 80% d’une autre espèce se confronte à notre propre réalité. N’y a-t-il pas une extrapolation de plusieurs thématiques de notre Histoire ? Dès l’épisode pilote (ou épisode 0), il y a clairement une remise en cause de la place de l’homme dans l’univers et de la place réelle qu’occupe Dieu dans ces deux peuples. En effet, on pourrait penser que les Humains ont fini par se prendre pour Dieu lui-même en créant une nouvelle forme de vie intelligente à leur service. On pourrait aussi penser que l'Homme a dévié au point de n'être plus rien d'autre qu'une espèce nuisible motivée par la haine, la violence, la cupidité et l'avidité, simple jouet d'un Dieu sadique.
Loin d’être engagée dans une quelconque forme de religion, la série aborde ce point avec beaucoup d’ouverture d’esprit. En effet, le polythéisme, présent « par défaut » sur les 12 colonies de Kobol (« les 12 divinités »), est très étroitement lié aux divinités romaines (avec mention d’Era, Zeus, etc…) mêlées à une nouvelle forme de croyance : le Dieu Unique (débuté par le personnage de Gaius Baltard).
Du côté Cylon, Dieu a aussi sa place. En effet, on pourrait les qualifier d’apôtre prêchant la parole du Dieu véritable et se disent même être leur messager direct ; mais pourquoi tant de conviction ? Parce qu’ils reviennent dans l’univers connu avec une nouvelle forme, une forme humaine mais avant tout parce qu’ils toucheraient à quelque chose de « divin » à savoir l'immortalité grâce à la « réincarnation ». En effet, ils ont créé une machine, « Réincarnation », permettant, à leur mort, de télécharger leur conscience dans un nouveau corps (identique à l’ancien). Ainsi, le cliché typique du robot méchant se retournant contre son maître est plus subtil que cela.

Un dénonciateur des actes passés et présents
Nous pouvons constater, avant tout, les conséquences qu’aurait pu avoir une guerre nucléaire visible dans l’épisode pilote (référence à la Guerre Froide ?). Mais ce n’est pas tant sur l’aspect matériel que sur l’aspect moral que s’est penché le producteur. En effet, nous pouvons très aisément faire le rapprochement du passage de « Nouvelle Caprica (ville transitoire dirigée par les Cylons dans la saison 3) » avec l’occupation allemande puisque Gaius (qui pourrait être comparé à Pétain), président à ce moment-là, a dû collaborer avec les Cylons. L'antisémitisme envers ces derniers est très fort : ils sont considérés comme des choses et sont souvent surnommés « toasteur » ou « grille-pain » insultes qui pourraient correspondre aux termes de « nègre » ou de « youpin». Bien-sûr, les relations interraciales sont très mal perçues (cf. couple Athéna/Helo). Ce qui m’a surtout plu dans cette série, c'est l'absence de manichéisme et le total dérèglement du bien et du mal : doit-on prendre en pitié l’espèce humaine ou la mépriser pour sa cruauté et son manque de compassion ? On ne peut pas dire qu’au fil des épisodes les Cylons veulent vraiment l’éradication complète de l’espèce humaine mais plutôt une coexistence. Ils semblent éprouver plus de sentiments que les humains, ce qui est ironique pour des machines ! C’est le « gros » point fort de la série : faire passer pour victimes les destructeurs d’un peuple tout entier et vice versa !
Ainsi, la série « met sur la table » tous les travers et les erreurs de notre société, sans pour autant essayer de trouver une solution durable. En effet, difficile là encore de ne pas constater l'allusion au 11 septembre dans ce mur de photos des victimes visible à plusieurs reprises à bord du Galactica. Tous les personnages ont été psychologiquement très élaborés (notamment celui de Gaius Baltard voyant une femme que personne ne voit).

L’Ambiance aussi est très réussie puisqu'une certaine psychose règne depuis que les humains ne peuvent plus différencier les Cylons de leurs semblables et que des Cylons peuvent à tout moment trouver et/ou exterminer l’existence humaine.

Un semblant démocratique ou un commandement marginal ?
Au-delà des aspects religieux et moral, la politique est omniprésente, voire même presque étouffante. En effet, du début jusqu’à la fin, se joue une tension que nous ressentons, nous, spectateusr. Nous éprouvons aussi la tension entre les personnages, due aux épreuves traversées. En effet, des besoins basiques tels que la nourriture ou l’eau ou encore du carburant vont vite se faire sentir dans l’espace (relation évidente avec nos besoins actuels). Nous pouvons aussi voir un gouvernement en crise qui peine à prendre de bonnes et justes décisions et à les faire accepter par tous.

C’est ainsi que, très rapidement, une dissension a lieu à trois niveaux (les pouvoirs politique, militaire et populaire) et des tensions sont générées au sein même de ces trois institutions. En effet, les militaires sont gênés par les décisions et les protocoles politiques et, d’un autre côté, la population commence à montrer un certain mécontentement face au partage des ressources. Cela aura tendance à valoriser le marché noir et la drogue pour survivre dans des conditions très marginales et sans espoir concret d’en sortir.

Science-Fiction au rabais ?
Disons-le franchement, la qualité des effets spéciaux n’a pas été la première préoccupation du réalisateur, mais peut-on lui en vouloir ?
En effet, hormis les Cylons, les vaisseaux et leur fameux « sauts », le high-tech laisse place à des radios, téléphones filaires, portes manuelles... mais cela colle malgré tout assez bien avec l’ambiance « précaire » de la situation. Lors des affrontements avec les Cylons, cela donne quelque chose comme une plongée sur les vaisseaux et moins une vue d’ensemble sur toute la bataille.
La qualité graphique laisse peut-être à désirer mais Ronald D. Moore n’a pas lésiné sur la qualité sonore : quelle bande-son ! Des musiques tribales à base de tambours, de cornemuses et autres chants populaires qui s'éloignent là aussi diamétralement des compositions, certes magistrales, mais ô combien symphoniques habituelles. Une musique, intituleé « All Along The Watchtowe », composée par Bear McCrearya, a même été spécialement créée pour cette série !
 
En conclusion, si Battlestar Galactica se distingue d’une Nième série typique de Science-Fiction et mérite tant d’éloges, c’est grâce à un mélange qui a bien su prendre. En effet, en choisissant de traiter des thèmes qui nous touchent directement au quotidien, grâce à un support apocalyptico-dramatique, le réalisateur propose une série vraiment noire dans laquelle il a su mettre au bon moment des pointes d’espoir, pour ne pas lasser le spectateur. Je  conseille donc cette série même à vous qui n’êtes pas fan de Science-fiction : vous y trouverez votre compte, ne serait-ce qu'un personnage qui vous correspondra !
 
 Voici la bande annonce:



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Oct - 22:45 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Français - Notre Passion Index du Forum -> Informatique G3 : Le Forum -> Français Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.